Avec ou sans commentaire ?

Publié le par Marie-Christine ADAM

Avec ou sans commentaire ?

     Comment taire ou comment dire ? Comment dire ces commentaires ? Plus facile à taire qu’à dire. Contre toute attente, les retours positifs sur mon livre ont réveillé des commentaires du passé, « oubliés », purge, saleté, engeance, vermine ou saloperie. Des mots qui vous font sentir mauvaise, où le simple fait d’exister rime avec déchet.

     Drôle de mélange, comme si ces mots qui m'étaient destinés dans l'enfance refaisaient surface, un par un, de semaine en sem’haine, de mois en moi, pour annuler la portée positive de ceux d’aujourd’hui. Bien évidemment, « ça » me rappelle quelque chose, à nouveau le positif qui attire le négatif, la prophétie maternelle. A moins que ce ne soit le retour de bâton.

     Et bien non ! Il n'en sera rien, ce temps est désormais révolu. Les 500 premiers « J’aime », sur la page Facebook consacrée à mon livre, m’ont donné l’idée de publier les commentaires, entendus ou lus à son propos, sans risque vital, sans risquer l’anathème. Sans prétention, juste pour la satisfaction de les avoir reçus et de les partager.

     Aucun propos négatif parmi eux ? Ne les aurais-je pas entendus ? Non, côté oreilles, cela va plutôt bien et je reste tout ouïe ! Disons que, pour l’instant, les critiques négatives n’ont pas pris le temps de s’exprimer.

     Alors, simplement merci pour ces commentaires qui me vont droit au cœur.

  • Un livre fort et courageux.
  • Lu d’un trait. Une fois commencé, difficile de s’en détacher.
  • Une traversée vécue de l’intérieur. Interpellant, vibrant, aidant.
  • Je n’avais pas imaginé qu’il puisse en être ainsi d’une dépression. La description des maux du corps est saisissante. Je verrai désormais les personnes qui en sont touchées autrement.
  • Courage, énergie,… respect pour le parcours !
  • Nul ne guérit de son enfance, je crois que vous y êtes parvenue.
  • La solitude d’un enfant dans le carcan familial, un écrit comme on en trouve peu.
  • On sent dans votre témoignage tout le respect que vous portez à autrui.
  • A lire ! Et à relire dans les moments de doute. Foncièrement positif.
  • De la détresse de l’enfance à détresser les fils de votre histoire, on peut dire que vous en avez fait le tour.
  • Excellent témoignage qui retrace bien et avec des mots simples ce qu’est une analyse.
  • Vous témoignez de la psychanalyse d’une telle façon que vous montrez au combien elle a toute sa place, aujourd’hui encore, dans le soin.
  • Ne pas céder sur son désir, beau programme !
  • Que voilà une passe singulière.
  • Félicitations et meilleurs vœux dans vos projets...

    Marie-Christine ADAM "D'un bord à l'autre" chez L'Harmattan 

   http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50812 

    

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article