L'échappée belle

Publié le par Marie-Christine ADAM

D'un bord à l'autre, chapitre III

A trente-cinq ans, j'ai compris depuis longtemps ce qu'il ne faut pas faire à un enfant et ce que je ne ferai pas, ce dont il a besoin et que je n'ai pas reçu. Ce ne sera pas "mon" enfant, il ne m'appartiendra pas. Ce sera un sujet à part entière, séparé de moi, avec sa liberté de penser, d'aimer, de jouer, de créer. Je souhaite avant tout lui permettre de se sentir en sécurité et qu'il puisse être lui même.Je veux l'aider à se construire, à développer ses capacités en l'accompagnant par une présence rassurante, en respectant son identité, sans jamais l'envahir... Je ne suis pas inquiète mais je sais que ce sera plus difficile si c'est une fille et je n'ai pas du tout envie de jouer à la poupée. Il faut donc que ce soit un garçon et je le pressens depuis le début de ma grossesse. A quatre mois, l'échographie le confirme. Voilà de quoi vivre ma grossesse sans trop d'appréhension...

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50812

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article