Vers une certaine résilience

Publié le par Marie-Christine ADAM

D'un bord à l'autre, chapitre II 

Enfant, adolescente puis jeune adulte, je les ai rencontrées. Certaines de courts moments, d'autres un peu plus longtemps. Elles n'ont pas partagé ma vie, elles l'ont juste traversée, le temps de me délivrer comme un message auquel j'ai cru. Quelques mots, quelques phrases, des temps d'échanges avec des personnes qui m'acceptent comme je suis, qui m'aident à croire en mes capacités et qui me donnent un peu plus l'envie de vivre, de connaître de nouvelles choses.

Chacune de ces personnes, rencontrées entre huit et dix-neuf ans, ont colmaté des brèches. Elles m'ont permis de ne pas sombrer, de me maintenir à flot avec des paroles pleines et vraies, de sentir que j'existais et que j'avais un peu de valeur. Je pense que j'ai su m'appuyer sur leur bienveillance, sur ce qu'elles étaient, prélever un peu de chacune pour me projeter un peu plus dans l'avenir et ainsi poursuivre, de l'une à l'autre, mon petit bonhomme de chemin.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50812

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article