Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au bout du conte...

Publié le par Marie-Christine ADAM

     Petite fille sans parole, encombrée par les mots et les maux des grands, Marguerite est aussi une petite fille déterminée qui parviendra à trouver le chemin de la Maison des Mots. Un lieu où elle apprendra à apprivoiser les mots, à créer des bouquets de mots qui fleuriront tout comme elle, comme le font les marguerites...

     Et pour vous donner envie, peut-être, de mettre ces mots à la bouche pour raconter cette histoire, voici un extrait de "Marguerite, la petite fille qui avait peur des mots". 

     "Depuis tout petite, Marguerite se sent différente. C'est arrivé un jour, d'un seul coup. Sa maman venait de lui réciter une comptine en effeuillant, une à une, les pétales d'une marguerite cueillie dans une île voisine.

     Sa maman l'avait prévenue "la dernière pétale dira comment je t'aime".

     Quelle drôle d'idée d'ôter ainsi les pétales d'une fleur pensait Marguerite. C'est comme si, à elle aussi, on enlevait les bras et les jambes. 

     Et Marguerite avait bien entendu "Je t'aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout, je t'aime, un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout".

     Ce jour-là, la dernière pétale s'est détachée sur pas du tout. Pas du tout ? Serait-il possible que sa maman ne l'aime pas du tout ?

     Les marguerites-fleurs pourraient-elles dire vrai ? Normalement, les fleurs ne mentent pas vu qu'elle ne parlent pas."

     A suivre...

     Voilà, j'ai voulu écrire cette histoire pour favoriser la parole des enfants, qu'ils puissent, à leur tour, mettre leurs propres mots sur les maux de Marguerite et aussi faciliter leur accompagnement vers les professionnels de l'écoute et du soin. 

 

     

Partager cet article

Repost0